Comment fonctionne le turbo Peugeot 308 6 HDi 110 ?

Peugeot 308

Publié le : 30 août 20224 mins de lecture

Le turbo est une des pièces maitresses des véhicules équipés d’un moteur récent. Il est le fruit de l’invention de l’ingénieur suisse Alfred Büchi vers l’année 1905. Également connue sous le nom de turbocompresseur, cette pièce a pour principal rôle de donner le meilleur souffle au moteur. Les turbos classiques sont équipés de deux hélices reliant directement la turbine et le compresseur. Ce même principe équipe le Peugeot 308 HDi avec un moteur turbo diesel de 110ch. À la base, les gaz d’échappement du moteur enclenchent la turbine. Cette dernière est directement reliée à la deuxième hélice chargée d’alimenter l’admission en masse d’air. L’air compressé sera par la suite envoyé dans le moteur pour augmenter le taux d’oxygène dans la chambre de combustion pour améliorer la puissance.

 

À quoi sert le turbo ?

À la base, le turbo va suralimenter le moteur. À travers ce système, le turbo Peugeot 308 1.6 HDi 110 suralimente le moteur du véhicule en air et en carburant et le rend plus performant. À bas régime, le turbo n’est pas fonctionnel et le moteur est très sobre. Le moteur consomme ainsi très peu de carburant jusqu’à un certain seuil de régime moteur. C’est pour cette raison que Peugeot annonce une consommation très faible de 4,5 L/100 km sur ses 308 HDi 110. Le même modèle est équipé d’un moteur à quatre cylindres en ligne équipé d’un turbo à géométrie variable de nouvelle génération. Ce type de turbo est plus perfectionné que les anciens qui équipent les véhicules plus anciens du constructeur français. Les nouveaux moteurs sont ainsi de plus en plus puissants et moins gourmands. Cliquez ici pour plus d’informations sur le turbo peugeot 308 1.6 hdi 110.

 

Un turbo à géométrie variable

Dans sa fiche technique, le constructeur français Peugeot met en avant le turbo à géométrie variable qui équipe le moteur HDi 110 de la 308. Il s’agit d’un turbo équipé d’ailettes rotatives qui rendent le turbocompresseur plus efficient. L’inclinaison des ailettes se fait ainsi en fonction de la vitesse et de la pression de l’air qui s’engouffre dans le système. Le turbo de la 308 s’enclenche ainsi d’une manière progressive tout en évitant l’activation brutale. Une sensation de souplesse est directement ressentie lors de l’utilisation du véhicule. Cependant, une certaine fragilité amenant à une réparation de turbo fréquente est soulevée par les utilisateurs de la 308 de Peugeot.

 

L’intercooler et l’échangeur

L’air compressé par le turbo doit faire l’objet d’un refroidissement pour gagner en performance. En effet, la physique confirme que tous les gaz compressés augmentent de température. Pour éviter d’envoyer de l’air chaud et comprimé dans le moteur, l’intercooler est un système de changeur thermique qui va refroidir l’air avant son passage dans les chambres de combustion du moteur. Sans ce système d’intercooler, le turbo risque la surchauffe du fait qu’il reçoit directement de l’air chaud et dilaté. Il permet également de gagner en volume d’air compressé, car l’air froid est moins volumineux que l’air chaud. Ainsi, le petit moteur turbo peugeot 308 1.6 hdi 110 est d’autant plus puissant et économique pour les usages en ville, mais surtout lors des longs trajets. 

Plan du site